logo de l'association des anciens élèves de l'ENA Association des anciens élèves de l'Ecole nationale d'administration
Vous êtes ici : Accueil Publications La revue Derniers numéros
La revue

Les derniers numéros

Mali et Sahel : Nous sommes tous Saheliens, n°467, Janvier-février 2017

Le Sahel, une des régions les plus pauvres et défavorisées de notre planète, mais aussi les plus riches culturellement, traverse une mutation économique, sociale et environnementale sans précédent. La dernière décennie a été marquée par la résurgence, la multiplication et l’intensification de crises politiques et de gouvernance, aux causes externes et internes, qui ont profondément détérioré la situation sécuritaire de la région. Ces crises, s’ajoutant aux crises agro-climatiques, économiques et nutritionnelles récurrentes depuis les années 1970, menacent non seulement la stabilité des régimes politiques en place mais remettent aussi en question les équilibres sociétaux des pays concernées. Elles risquent de générer à leur tour de nouvelles crises intercommunautaires. Elles contribuent à des mouvements forcés de populations et l’intensification de flux de migrations de moins en moins contrôlables. Du classique « piège de pauvreté » traditionnellement mis en avant par les économistes, on passe à un « piège de conflictualité » auquel un pays comme le Mali se retrouve aujourd’hui tout particulièrement exposé. Ce numéro de la revue des anciens élèves de l’ENA revient donc sur les différents facteurs de vulnérabilité du Sahel mais tente aussi d’explorer de nouvelles pistes de réflexion sur la conception de trajectoires d’un développement économique et humain pérenne pour les pays de la région.

Lire la suite…

Regards sur 2016, n°466, Décembre 2016

L'année 2016 fut celle d'une montée aux extrêmes à l'échelle internationale, et par deux surprises électorales d'envergure, la victoire du Brexit au référendum britannique et celle de Donald Trump aux élections présidentielles américaines. Sur la scène internationale, le retour de la Russie au Moyen-Orient fait resurgir le spectre de la guerre froide. En France, 2016 fut, comme tous les années préélectorales, marquée par les supputations, les espoirs et les incertitudes.

Lire la suite…

Migrants et Réfugiés, nouveaux enjeux, n°465, novembre 2016

"Les crises migratoires ne peuvent plus être considérées comme de simples déplacements de populations répondant à des enjeux uniquement locaux. Elles embrassent au contraire des enjeux à la fois internationaux, comme le démontrent les trois articles de Jean-Marc Châtaignier, Ali Onaner et Catherine Withol de Wendel, économiques (cf article de Jean-Claude Dumont), administratifs (voir les articles sur la CNDA et l'OFPRA) mais aussi sociaux, via le rôle joué par les associations (article de Genviève Jacques). Toutefois, la France n'a pas pris la part qu'elle aurait dû assumer dans la crise des réfugiés syriens (voir article de Didier Leschi), s'agit-il là d'une perte d'attractivité de notre pays ? Au final, ce numéro de la revue s'efforce de brosser un tableau le plus complet possible de ces crises migratoires, sans cacher les questions taboues et sans complaisance envers nos politiques publiques en la matière".

Lire la suite…

Cop22 : Marrakech 2016 : les défis climat, numéro hors-serie, octobre 2016

Cette année, il n’aura fallu à l’humanité que 220 jours pour épuiser toutes les ressources que la planète peut produire en une année. Et la situation ne devrait pas s’améliorer au cours des prochaines années en raison de l'augmentation de la population mondiale. Après l'accord historique obtenu à Paris en 2015 à l'occasion de la Cop 21, la présente livraison de la revue, montée par nos amis marocains, se focalise sur les enjeux de la Cop 22, au cœur de laquelle se trouvera la mise en œuvre effective de l'accord de Paris, avec un focus particulier sur la question du financement de la lutte contre le réchauffement climatique. Ce numéro aussi à montrer l’engagement des acteurs économiques qui peuvent trouver, dans l’investissement « vert », des opportunités nouvelles.

Lire la suite…

Vivre ensemble ? Mais encore..., septembre 2016 - n°463

Le présent numéro de la revue interroge ce qu’est la « communauté politique » en France et en Europe, à savoir la nation, alors que celle-ci se trouve remise en cause par l'émergence de l’Union européenne et dans une moindre mesure la "communauté internationale" autour d'une réflexion sur le "vivre ensemble", expression qui fait florès aujourd'hui. Trois séries de contributions scandent ainsi ce numéro : d'abord, des articles autour de la forme nationale proprement dite; ensuite, des articles autour de la "construction européenne"; enfin, des articles autour de la communauté internationale.

Lire la suite…

La révolution numérique est en marche, n°460, mai 2016

Peut-on et comment organiser la profonde transformation de nos sociétés qui est en cours et selon quelles orientations humanistes, démocratiques, sociales… ? Le mouvement sans répit donné par le numérique semble échapper à toute préhension globale tellement il prend de formes variées, s’immisce dans tout domaine comme l’eau s’infiltre dans toute anfractuosité ou faille. Nous avons tenté en quelques pages et avec le concours d’éminents acteurs d’éclairer le sujet. Nous abordons aussi bien la géopolitique numérique que l’irruption de l’intelligence artificielle dans nos activités quotidiennes ou la nécessité de nouvelles méthodes de conception de notre futur face aux bouleversements. Nous avons souhaité donner un regard décentré sur la modernisation de l’administration française. Nous montrons comment quelques métiers traditionnels relèvent le défi, et comment d’autres sont encore sous le choc. Nous appelons les conseils d’administration à s’engager dans la transformation digitale de leur entreprise ainsi que les grandes entreprises à coopérer avec les entreprises d’innovation... Il aurait fallu encore d’autres points de vue pour donner une vision plus large de cette révolution en cours sous nos yeux !

Lire la suite…

Soft powers, n°459, avril 2016

Le soft power est mort, vive les soft powers ! Ce numéro vous entraînera dans un tour du monde, des pays, des secteurs, des croyances… pour mieux approcher ce riche concept et surtout, ses multiples applications. A tout seigneur tout honneur, la langue anglaise y sera largement présente. A côté du père du concept, de grands experts français et étrangers livrent leurs analyses et les surprises sont nombreuses. Le 6.8, cela vous dit quelque chose ? The soft power is dead, long live the Soft PowerS! This issue will take you on a world tour of countries, sectors, beliefs, to approach better the applications of this global concept. Give honour where honour is due, the English language has got its place. Besides the father of the concept, smart French and foreign experts give their analysis. Readers may be often surprised. Do you know 6.8?

Lire la suite…

Les crises internationales du XXIème siècle, n°457, janvier-février 2016

Le premier numéro de l’année 2016 de la revue des anciens élèves de l’ENA est consacré aux crises du XXIème siècle. Si les crises d’aujourd’hui ne sont pas plus meurtrières que celles des siècles précédents - pensons notamment aux guerres napoléoniennes, aux deux guerres mondiales, ou encore, plus loin dans le temps, aux hécatombes provoquées par les grandes épidémies du Moyen-Age - leur nature, leurs modalités et leur perception ont profondément évolué dans une société mondiale. Caractérisée et dominée par la surinformation, le temps court des émotions, l’intolérance à la souffrance et son exploitation, notre société connait un éclatement et une dissolution des références politiques et morales. Elle est traversée par une multiplication d’interférences contradictoires et non hiérarchisées. Dans ce monde pixélisé, l’individualisme dominant n’a paradoxalement pas diminué la demande de sécurité et de responsabilité adressée à l’Etat et aux pouvoirs publics, tenus désormais responsables de toutes les défaillances et dysfonctionnements, y compris celles et ceux dont ils ne sont pas à l’origine. Dans ce contexte, comment définir et nommer le socle des valeurs de la France et de l’Europe ? Comment réinventer une idéologie attractive et forte et une identité reconnue et partagée ? Quelles modalités de gouvernance ? Qui détient la solution ? Avec chacun leur angle, de court ou de long terme, immédiat ou prospectif, politique ou socio-économique, régional ou globalisé, les auteurs des articles de ce numéro fournissent des pistes de réflexion à explorer et creuser.

Lire la suite…

La laïcité aujourd'hui, n°455, novembre 2015

Claire dans son contenu et déterminée dans ses exigences, la « question laïque» resurgit périodiquement depuis 35 ans, souvent de façon virulente et en dernier lieu de façon dramatique. En effet, les attentats de janvier 2015 à Paris, Montrouge et Vincennes, suivis de la manifestation du 11 janvier 2015 partout en France, ont, dans des circonstances tragiques, réactivé les réflexions sur ce principe fondateur de notre République, de nouveau sous l’angle de sa capacité à fonder le « vivre ensemble » de notre nation, avec la question particulière de l’intégration de citoyens de confession musulmane dans notre République. C’est dans ce contexte que le présent numéro de la revue va tenter d’éclairer ce débat à partir de cinq séries d’articles. La première série d’articles est consacrée à une tentative de d’élucidation philosophique de la laïcité et de l’Etat laïc. Dans un deuxième moment, sera étudié le contenu du juridique de laïcité dans notre ordre juridique national. La troisième série d’articles évoque les regards contemporains de différentes traditions religieuses et spirituelles vis-à-vis de la laïcité. En quatrième lieu, sera explorée la présence de la laïcité dans d’autres Etats. La cinquième et dernière série d’articles étudie l’inscription de la laïcité dans certains champs sociaux, en particulier le champ scolaire et universitaire.

Lire la suite…

L'Ena a 70 ans, n°454, septembre 2015

A l’occasion de ce soixante-dixième anniversaire, la revue jette un regard rétrospectif sur le chemin parcouru mais aussi prospectif, pour tenter d’ouvrir quelques problématiques présentes et à venir. Cinq séries d’articles structurent ainsi ce numéro. D’abord, anniversaire oblige, c’est vers le passé que notre regard va se tourner, avec l’évocation par Robert Chelle du premier directeur de l’école, Henri Bourdeau de Fontenay, resté pendant près de 18 ans à son poste, ainsi que les témoignages d’anciens directeurs et directrice de l’école à qui nous avons demandé ce qu’ils retenaient de leur passage à la tête de cet établissement. Ensuite, la parole est donnée à plusieurs anciens élèves de diverses promotions plus ou moins récentes, dont les parcours variés, toujours singuliers, montreront que rien n’est plus faux que l'idée d’une « énarchie » uniforme et monotone. En troisième lieu, quelques représentants des plus jeunes promotions expliquent les raisons pour lesquelles ils ont choisi de faire l’école. La lecture de ces témoignages montrera sans doute qu’il y a continuité plus que rupture dans les motivations, présentes et passées, pour « faire l’ENA ». Puis, plusieurs articles se présentent comme des regards croisés sur l’ENA et ses spécificités : seront présentés un bilan du troisième concours, une évocation du cycle international, et un regard étranger sur l’école. Enfin, dans la dernière série d’articles, plusieurs hauts responsables de l’administration, le vice-président du Conseil d’Etat, le premier président de la Cour des comptes, la directrice générale de l’administration et de la fonction publique, le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et du développement international et le secrétaire général du ministère de l’intérieur, développeront leur vision de la haute fonction publique et de l’école pour aujourd’hui et demain avant de laisser le dernier mot à la directrice actuelle de l’Ecole, Nathalie Loiseau.

Lire la suite…

Voyages au bout de la nuit, juillet-août 2015, n°453

Longtemps, la nuit a été un temps perdu à savoir l'envers du jour laborieux. Temps de l'intime ou temps du repos, la nuit est aussi, dans l'imaginaire, associée aux "heures sombres" du crime. Aujourd'hui, il s'agit d'un temps social de plus en plus important, notamment pour un capitalisme à l'assaut du sommeil. La nuit fait donc l'objet d'une attention toute particulière des pouvoirs publics et il était donc évident que la revue s'y intéressât pour vous convier à un voyage au bout de la nuit...

Lire la suite…

Explorer Portlet

AAEENA - 226 boulevard Saint-Germain - 75007 Paris - Tél : 01 45 44 49 50 - Fax : 01 45 44 02 12 - info@aaeena.fr